Le iQSE®, c’est quoi…

Bonjour à toutes et à tous,

Je vais tenter de vous expliquer ma conception du iQSE®.

Le métier QSE a un atout majeur dans l’entreprise. On voit tout, on apprend énormément aux cotés de nos collègues qui partagent leur passion, leur métier avec vous. Notre tâche est de les accompagner à prendre du recul, le « ZooM arrière » indispensable avoir une vue d’ensemble et travailler sur les leviers d’amélioration dans leur domaine d’expertise.

Peu de métiers permettent d’avoir cette vue d’ensemble dans une entreprise, encore beaucoup engluée dans des organisations pyramidales, ou la guerre des chefs, de pouvoir fait rage. On se retrouve à devoir casser des silos d’habitude fermement ancrés dans les méthodes de travail d’un autre temps.

Au fil des années de certification, je parle surtout de la qualité, la fameuse « ISO9001 », les versions ont évolué, on est passé du tout papier, j’écris tout, et je dois faire ce que j’ai écrit…ou je dis ce que les autres doivent faire, mais je fais comme j’ai envie…. Puis on a eu l’approche processus, concept compliqué à passer au début, mais après 10 ans, les entreprises ont passé le cap.

Enfin la version 2015 qui en est qu’au début de ses capacités de transformation de l’entreprise. En effet, on vient titiller les dirigeants d’entreprise dans la mise en œuvre opérationnelle de leur stratégie.

Cette nouvelle version 2015, à tous les chefs d’entreprise qui me lisent, c’est votre outil de mise en œuvre opérationnelle de la stratégie d’entreprise, donner du sens, donner le chemin à suivre pour rendre cette stratégie une réalité et continuer le développement que vous avez défini avec vos équipes. L’ISO9001v2015 est votre outil indispensable pour structurer la stratégie en actions opérationnelles, cohérentes, contribuant à la réalisation de ce projet d’entreprise.

Alors c’est quoi le rapport avec le iQSE® me diriez-vous ? et d’abord pourquoi il met ® à chaque fois ? (C’est une marque déposée par Qualiwork tout simplement…lol)

J’y viens…d’où le format article et non de post, car on est limité en caractères …

Les évolutions normatives on conduit les systèmes QSE à devenir aussi complexes qu’ingérables. On se retrouve avec des plans d’action de partout, chaque personne ayant des idées d’amélioration ; hop, plan d’action ; un projet, plan d’action ; un réclamation client, plan d’action, etc et bien entendu, une réunion par plan d’action, puis pleins de réunions pour suivre les plans d’action. Au final, les managers ne savent plus ce que leurs équipes doivent faire, et quelles actions ils doivent réaliser. Les porteurs d’action, ne savent plus quelles actions va où, car trop d’information… Les nouveaux outils collaboratifs, les offices 365, Gsuite, favorisant les chats, les visio, etc, le flux d’information a explosé, et je ne parle même de la surutilisation des emails, entre l’arrosage automatique pour dire qu’on a bien fait son travail, ou pour poser une question… et il est bien connu que les mails se rangent automatiquement dans des plans d’action…lol

Le flux d’information en entreprise est devenu ingérable, et surtout désorganisé. Au final, pour quelle efficacité ? Je ne parle pas d’efficience car là, c’est impossible.

Au niveau d’un système Qualité, et donc pour bien mesurer l’efficacité opérationnelle de la stratégie de l’entreprise, il est essentiel de remonter une vision synthétique des actions d’amélioration, où est-ce qu’on en est, les réussites, les points bloquants. A part les experts Excel Macro, cela est devenu une tâche administrative fastidieuse d’arriver à consolider ces informations. C’est du temps perdu dans la réalisation des actions, et dans la vérification de l’efficacité de celles-ci. In fine, cela impacte la mise en œuvre de la stratégie.

Depuis plusieurs années, les solutions numériques, de digitalisation, apportent de vraies solutions pour éliminer ces tâches administratives de reporting, consolidations de plan d’action, etc…

On peut maintenant remplacer le sacro-saint formulaire « papier », devenu « excel », en formulaire dynamique, alimentant des bases de données automatiquement. Ces outils permettant de générer automatiquement les reporting, les statistiques et les alertes d’avancement des actions.

Mais pour mettre en œuvre ces solutions qui peuvent aujourd’hui couvrir tous les domaines d’une entreprise, vient l’interrogation « encore un outil ? », on n’arrive plus à s’y retrouver entre les ERP, CRM, SIRH, GMAO, GED, O365, Gsuite, Logiciels de compta, de paie, etc.

On ne va pas en rajouter un outil pour le QSE, pas besoin….lol..

Sauf que.

Qui a la vue globale de l’entreprise ? Qui peut analyser les fonctionnements des processus dans les entreprises ?

S’il y a bien un métier qui peut apporter sa pierre dans la construction et la cohérence des outils informatique, avec l’aide de nos experts IT, c’est bien le QSE.

Demander à un expert IT la première chose qu’il faut faire pour mettre en place un outil informatique ? Analyse des besoins, analyse des flux, analyse fonctionnel, analyse des processus.

Le iQSE c’est l’évolution naturelle du métier QSE dans le monde du digital, pour accompagner les entreprises dans leur transformation numérique, et se reposer les bonnes questions sur le fonctionnement de leurs processus.

Et vous, vous en pensez quoi de ce concept ?