Quelques mots

Après plus de 15 ans passés, comme responsable QHSE, dans divers secteurs d’activités industriels, j’en ai vécu des audits et des revues de processus ou de direction !

J’ai aussi souvent été confronté aux nombreuses résistances qui jalonnent l’exercice de ce métier : c’est lourd, ça prend du temps, c’est coûteux… !

Et pourtant ;

Un responsable QHSE c’est le poil à gratter incarné qui murmure d’étranges vérités, à l’oreille du chef, sur le fonctionnement de l’entreprise.

Le métier du QHSE est une tâche ingrate et il faut une bonne dose d’autodérision et d’optimisme pour l’exercer. L’expérience dans ce métier m’a appris une chose : le responsable QHSE connait l’entreprise, dans ses moindres recoins. Et c’est un humaniste qui laisse les lauriers à ceux et celles qui en ont besoin.

Sans ce métier, Toyota n’aurait pas inventé le TQM ; pas de « Kaizen », pas de chasse au « muda », on aurait eu des Bopal en France et on serait encore à expliquer aux jeunes qui commencent un job que se blesser au travail c’est le métier qui rentre.

Alors oui, le QHSE c’est l’empêcheur de tourner en rond, mais parce qu’il a un profond respect pour l’être humain et que son métier a pour objectif de le préserver, tout en le rendant plus performant.

Encore actuellement, nombre de tâches relatives au QHSE, sont fastidieuses, ingrates, chronophages donc coûteuses.

Heureusement, la révolution numérique est en constante accélération et offre à ce métier des opportunités nouvelles.

Il devient, désormais, simple de digitaliser les processus de l’entreprise et de capter, collecter, diffuser l’information pertinente, en temps réel et de façon presque ludique.

De ce fait, les managers des entreprises peuvent disposer de tableaux de bord, également en temps réel, qui deviennent de vrais outils de pilotage, sans attendre les revues périodiques.

Parce que confronté, moi-même, à des difficultés d’ordre pratique, pour promouvoir l’efficacité du rôle QHSE, j’ai introduit, chez mon dernier employeur, un outil moderne de gestion du système de management QHSE.

Mesurant la pertinence de cette démarche et ayant en tête, depuis longtemps, un projet de création d’entreprise, j’ai décidé de franchir le pas et d’agir, non pas pour une société, mais pour toutes les sociétés qui peinent à considérer la fonction QHSE comme un moteur de performance.

C’est ainsi qu’est né Qualiwork

Aujourd’hui, l’aventure est en marche et, fort de mes années d’expertise, je vous propose de vous accompagner dans les tourbillons du métier du QHSE, avec une nouvelle vision, une belle énergie, et des idées qui foisonnent pour améliorer vos processus.

En naviguant sur le site, vous constaterez que je travaille avec un associé, Frédéric MAZENOT, sur les projets de digitalisation de vos processus.

Notre binôme vous permettra d’avoir une qualité de service irréprochable. Nous avons le souci de construire un partenariat avec nos clients, et de travailler en total transparence.

Soyez curieux et curieuse, le monde du travail c’est aussi une histoire humaine.

A très vite

Damien PERRUCHOT

(Créateur de Qualiwork)